amour personnifié

Sonetchka est amour.
Dans sa dernière œuvre en prose, « Histoire de Sonetchka », Marina Tsvetaena dit le personnage de Sonetchka, jeune actrice du Studio à Moscou au lendemain de la révolution à l’hiver 1917 ou 1918, elle dit Sonetchka, donc elle dit l’amour.

« Et à la façon dont elle prononçait ce mort d’amour, on voyait bien qu’elle-même se mourait d’amour – pour lui – pour moi – qu’elle mourait d’amour pour tout : Révolution ou pas, rations ou pas, bolchéviks ou pas – de toute façon, elle devait mourir d’amour parce que c’était sa vocation – et son destin.

-Marina ! Est-ce que vous m’aimerez toujours ? Marina, vous m’aimerez toujours parce que je vais bientôt mourir, je ne sais pas du tout pourquoi, j’aime tant la vie, mais je sais que je mourrai bientôt, voilà pourquoi j’aime tout si désespérement, à la folie. »

Marina Tsvetaeva, Histoire de Sonetchka, clémence hiver éditeur, 1991, page 36 (livre acheté à la Librairie de livres anciens Les Amazones, rue Bonaparte, Paris)

 

 

Tweets de encycloDfemmes @encycloDfemmes
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L´Encyclopédie des Femmes