~ pour les hommes / ~ de Dieu

 

« Notre amour pour les hommes est la mesure de notre amour pour Dieu. Mais celui-ci est tout de même différent de l’amour humain naturel. L’amour naturel se porte sur celui-ci ou celui-là qui nous est lié par les liens du sang ou qui nous est proche par le caractère ou par communauté d’intérêts. Les autres nous sont « étrangers », ne nous concernent pas, peuvent même nous être désagréables par leur faon d’être, si bien que nous les tenons le plus possible à l’écart. Pour les chrétiens, il n’y a pas « d’homme étranger ». Cet homme qui se tient devant nous et qui a besoin de nous c’est toujours « le prochain ». Il est indifférent qu’il soit parent ou non, que nous l’apprécions ou pas, qu’il soit moralement digne de secours ou non. L’amour du Christ ne connait pas de frontières, ne cesse jamais et ne se voile pas la face devant la laideur et la souillure. Il est venu par amour pour les pêcheurs et non à cause des justes. Et si l’amour du Christ vit en nous, nous ferons comme lui : nous irons à la recherche des brebis égarées. »

La puissance de la croix, Edith Stein, anthologie, 6ème édition, Nouvelle cité, spiritualité, 1982, page 89

 

J’entretiens avec Edith Stein une tendre relation, de fascination, d’amitié presque. Je m’imagine bien des discussions passionnées avec elle, dans les jardins du couvent. Je préfèrerais qu’elle passe me voir dans ma cuisine, pour un bon petit café. A moins qu’elle n’ait fait vœux de silence. Ou qu’elle ne boive pas de café. Edith, combien j’aurais aimé vous connaitre. Son destin me fascine.

 

 

Tweets de encycloDfemmes @encycloDfemmes
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L´Encyclopédie des Femmes