bibliothèque

« Mais me voilà bel et bien devant la porte qui mène à la bibliothèque. J’ai dû la pousser cette porte, car à l’instant même surgit, tel un ange gardien qui me barrerait le chemin en agitant sa robe noir au lien d’ailes blanches, un monsieur à l’air aimable et un peu désinvolte, aux cheveux d’argent. Tout en me faisant signe de reculer, il exprime à voix basse son regret de ce que les dames ne soient admises à la bibliothèque qu’accompagnées d’un professeur de l’université, ou pourvues d’une lettre de recommandation. »


Virginia Woolf, Une chambre à soi, 10/18, page 13

 

Cet extrait fut un des premiers sélectionnés pour l'encyclopédie des femmes. Je le situais plutôt à l'entrée "porte", mais nous verrons bien. Il s'agissait de l'idée de portes fermées. Aux femmes.

 

 

Tweets de encycloDfemmes @encycloDfemmes
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L´Encyclopédie des Femmes