encre

~ rouge

 

« Il avait le don de mêler le tricolore au caviar, de frémir devant un drapeau et de pleurer en pensant à l’âme des prostituées, il écrivait avec une encre rouge comme le sang des héros, comme la rosette de sa Légion d’honneur, comme les jupes molles des tziganes. »

Françoise Giroud, Portrait sans retouches, folio, page 132 (sur Joseph Kessel)

 

 

~de chine

 

" Ah ! Ce n'est pas un rêveur. Tout en lui est net. La pensée, la poigne de main, le regard brun...
C'est un homme dessiné à l’encre de Chine, d'un trait large et ferme."


Françoise Giroud, portraits sans retouches, folio,  page 156 (sur François Mitterrand)

 

 

 

Tweets de encycloDfemmes @encycloDfemmes
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L´Encyclopédie des Femmes